Fibromes utérins et Grossesse : Risques et Complications

Emplacement bas du placenta: causes, symptômes, conséquences, traitement

La période d'attente pour un bébé tant attendu n'est pas toujours sans nuages ​​- avec la toxicose, la somnolence, les brûlures d'estomac, les sautes d'humeur, de nombreuses femmes enceintes font face à des problèmes beaucoup plus graves, un dont est souvent l'emplacement bas du placenta.

Emplacement bas du placenta: causes, symptômes, conséquences, traitement

Voyons pourquoi cette pathologie se produit, comment elle menace la mère et le fœtus et que faire dans de tels cas.

Contenu de l'article

Placenta et son rôle pendant la grossesse

Le placenta (le soi-disant siège bébé) est un organe temporaire qui n'existe que pendant la grossesse. Il commence à se former après l'introduction de l'ovule dans la muqueuse de l'utérus et sa croissance se termine à 8 semaines de gestation.

À la fin de la période d'attente pour les miettes, le placenta vieillit et se fane, et il quitte le corps quelque temps après la naissance du bébé. Le siège bébé est un organe unique, car il appartient à la fois à la mère et au bébé.

Pendant la période de développement et de maturation du fœtus, il remplit les fonctions suivantes:

  • respiratoire: grâce au placenta, l'oxygène est fourni par le sang de la mère au bébé et le dioxyde de carbone est renvoyé par ses vaisseaux;
  • nutritif: cet organe filtre les nutriments essentiels, les vitamines, les minéraux du sang de la mère et les fournit au fœtus;
  • immunitaire: siège bébé fournit à l'enfant des substances protectrices, formant son immunité, et protège également le fœtus des effets agressifs des anticorps en cas de conflit Rh;
  • hormonale: forme des hormones qui assurent le déroulement normal de la grossesse et protègent contre les fausses couches - œstrogènes, progestérone, gonadotrophine chorionique humaine et autres.

Faible placenta: qu'est-ce que c'est?

Après une conception réussie, sortant des trompes de Fallope, l'œuf fécondé cherche pour lui-même un endroit confortable et convenable pour l'ancrage. Le plus souvent, il se fixe à la paroi de la partie supérieure de l'utérus, où l'organe qui relie la mère et l'enfant se forme et se développe plus tard.

Mais parfois, pour une raison ou une autre, l'embryon est attaché à la partie inférieure de l'utérus. Si la distance entre le placenta et l'orifice utérin est supérieure à 5,5-6 cm, le diagnostic est placenta praevia bas .

Une faible placentation se produitElle touche le plus souvent les femmes enceintes de plus de 35 ans qui ont déjà accouché et / ou avorté plus d'une fois. Le fait est qu'après l'accouchement ou le nettoyage, une dégradation de l'endomètre (la muqueuse de l'utérus) se produit, qui se détache par la suite et l'ovule fécondé nouvellement arrivé n'a rien d'autre à faire que de se fixer sur la partie la plus intacte de l'utérus.

Emplacement bas du placenta: causes, symptômes, conséquences, traitement

De plus, la formation d'un placenta bas pendant la grossesse peut survenir pour les raisons suivantes:

  • mode de vie malsain avant la conception (fumer, boire de l'alcool);
  • maladies (comme les fibromes utérins, l'endométrite chronique);
  • complications lors du travail précédent;
  • grossesse multiple;
  • césarienne précédente;
  • anomalies anatomiques congénitales de l'utérus.

Faible placenta praevia: quelle est la menace?

En développant et en prenant de la masse, le fœtus qui grandit à chaque nouvelle semaine serre de plus en plus la partie inférieure de l'utérus. Et si le siège bébé est également bas, il est soumis à un stress supplémentaire, ce qui peut provoquer des saignements de la filière génitale, un décollement et entraîner une fausse couche.

De plus, la partie inférieure de l'utérus est alimentée en sang et en oxygène nettement plus faibles que dans les parties supérieures, de sorte que le bébé peut ne pas recevoir les substances nécessaires et ressentir une faim d'oxygène tout au long de la grossesse, ce qui entraîne des anomalies physiques ou mentales du nouveau-né.

Cependant, vous ne devriez pas paniquer prématurément. Comme le montre la pratique, 98% des femmes enceintes de faible présentation portent et donnent naissance en toute sécurité à des bébés en parfaite santé. Pour que cette pathologie n'entraîne pas de tristes conséquences, il est nécessaire de la diagnostiquer à temps et de respecter certaines règles pendant la grossesse.

Symptômes

En toute confiance, seul un médecin peut déterminer un praevia placentaire bas lors d'une échographie de routine à 12 semaines de gestation. Pour la future mère elle-même, en règle générale, au premier trimestre, cette pathologie se déroule sans symptômes.

Seulement 20 à 30% des femmes enceintes présentant une présentation sont caractérisées par une pression artérielle basse et une gestose dans la seconde moitié de la grossesse, exprimées par des maux de tête, des nausées, des étourdissements et des œdèmes.

Si la présentation est extrêmement basse, la femme enceinte présente des signes de risque de fausse couche: des frottis sanglants ou des pertes vaginales abondantes, des douleurs et des spasmes dans le bas de l'abdomen. Très souvent, cette pathologie peut être indolore, exprimée uniquement par un écoulement rouge ou brun du tractus génital.

C'est pourquoi, pendant la grossesse, vous devez être extrêmement prudent, surveiller attentivement tout changement dans le corps et vous assurer de les signaler rapidement au médecin.

Traitement et prévention

Malheureusement ou heureusement, le traitement médicamenteux est faiblel'emplacement du placenta n'est pas requis. Très souvent, la situation prend une tournure réussie de manière indépendante: au troisième trimestre, le placenta bas, pour ainsi dire, monte et ouvre le pharynx utérin pour que le bébé passe par le canal génital.

Mais, en espérant le meilleur, dans tous les cas, lorsqu'un gynécologue diagnostique une présentation basse, suivez les recommandations suivantes:

Emplacement bas du placenta: causes, symptômes, conséquences, traitement
  • abandonner complètement le sexe;
  • ne faites aucune manipulation vaginale, douche vaginale, etc.
  • évitez l'activité physique - ne portez ni ne soulevez d'objets lourds, ne faites pas de mouvements brusques, ne sautez pas, ne courez pas, etc.
  • transférer toutes les tâches ménagères (lavage, nettoyage, cuisine) aux proches;
  • vous offrir un environnement psychologiquement et émotionnellement favorable (si possible, quittez votre emploi, regardez des films amusants et gentils, lisez des livres, arrêtez de regarder les nouvelles, essayez de penser de bonnes choses pour le bien de votre bébé);
  • réduire au minimum les transports en commun, en particulier aux heures de pointe;
  • mangez bien, enrichissez votre alimentation avec des fruits, des légumes, des produits protéinés;
  • suivez une cure de vitamines et de minéraux comme recommandé par votre médecin;
  • marchez au moins une demi-heure chaque jour dans des zones écologiquement propres (surtout si vous vivez dans une métropole);
  • en position couchée, placez des oreillers ou un coussin sous vos pieds;
  • avec une présentation placentaire basse non critique, après avoir consulté un gynécologue, faites du sport pour les femmes enceintes (yoga, natation) - cela est nécessaire pour fournir de l'oxygène au fœtus.

Si le médecin recommande un traitement hospitalier (conservation), vous ne devez pas refuser, car l'observation de la grossesse par des spécialistes évitera de tristes conséquences et donnera naissance à un enfant fort et en bonne santé.

Grossesse et après : tout sur l'utérus - La Maison des maternelles #LMDM

Post précédent Augmentation de l'acidité de l'estomac: tableau clinique et traitement
Prochain article La couronne du célibat est-elle une phrase?