Message de condoléances : 6 conseils pratiques pour écrire votre lettre de condoléances

Comment exprimer ses condoléances à l'occasion d'un décès avec sincérité et tact

Il est toujours difficile de transmettre ses condoléances pour la perte avec sincérité et tact. Surtout si vous devez le faire en personne. Il existe certaines formes d'étiquette, grâce auxquelles la communication se déroulera sans heurts, malgré la tragédie du moment. Nous espérons que nos conseils vous aideront à vous lever et à montrer vos meilleurs côtés.

Contenu de l'article

Exemples mots de condoléances

Comment exprimer ses condoléances à l'occasion d'un décès avec sincérité et tact

Pour trouver les bonnes expressions, vous devez rassembler vos pensées et regarder à l'intérieur de vous.

N'essayez pas de vous cacher derrière des clichés secs, mais ne soyez pas trop émotif non plus. N'utilisez jamais de gros mots dans le discours.

Si vous devez exprimer vos condoléances par écrit, évitez les points d'exclamation. Soyez bref et direct - la personne est partie pour toujours, et cela ne peut être caché par aucune expression adoucissante.

Le degré d'officialisation de votre appel dépend du cas spécifique, mais il est impératif de le terminer par une question, comment vous pouvez aider.

À l'écrit comme à l'oral, vous pouvez utiliser le texte suivant comme exemple:

  • Une personne merveilleuse est partie. Je vous adresse mes condoléances ainsi qu'à toute votre famille en ce moment triste et difficile;
  • Je pleure votre perte. Je sais que c'est un coup dur pour vous;
  • On m'a dit que votre frère était mort. Je suis désolé et je vous adresse mes condoléances;
  • Je tiens à exprimer mon profond regret pour la mort de votre père. Si je peux faire quoi que ce soit pour vous aider, faites-le moi savoir.

Quand il est habituel d'exprimer ses condoléances

Comment exprimer ses condoléances à l'occasion d'un décès avec sincérité et tact

Le temps, comme les mots, compte également. Vous devez faire preuve de tact avec les proches du défunt.

Habituellement, ceux qui veulent exprimer leurs regrets pour la mort de quelqu'un s'inquiètent de deux points: est-ce que je vais empêcher les personnes en deuil et est-il trop tard (trop tôt) pour répondre maintenant?

Le premier point est d'ordre psychologique. Il arrive que vous n'ayez aucune expérience dans de telles conversations, ou que vous ayez peur d'entrer dans une maison qui a été récemment visitée par la mort, ou pendant la vie du défunt vous ne vous entendiez pas avec sa famille ... Le plus souvent, les gens se harcèlent, sentant qu'ils doivent venir ou appeler, mais ont peur de voir quelqu'un d'autre chagrin et ne sais pas comment se comporter dans une telle situation.

Le deuxième point concerne le comportement moral. Est-il possible d'appeler la famille du défunt dès que vous entendez la nouvelle noire? Vaut-il la peine d'attendre les funérailles pour y soutenir sa famille? Et si vous n'avez été invité ni aux funérailles ni à la commémoration, quand viendrez-vous avec vos condoléances? Sera-ce tard dans une semaine?

Comment exprimer ses condoléances à l'occasion d'un décès avec sincérité et tact

Quoi que ce soit pour vousdifficile et effrayant, vous devez vous présenter ou appeler lorsque vous sentez que cela est attendu de vous. Par exemple, un ami, un parent ou un voisin a besoin de consolation. De plus, si vous savez que votre présence ou quelques gentils mots au téléphone vont remonter le moral de la personne, vous devriez le faire selon le principe, sinon moi, alors qui.

Vous n'êtes peut-être pas les meilleurs amis, peut-être ne faites-vous pas partie de cette famille depuis longtemps, mais parfois vous avez besoin du soutien d'étrangers, surtout si la personne en deuil est seule et sans protection. Il peut s'agir de retraités, de veuves, d'orphelins, de jeunes mères avec un bébé ou simplement de personnes réservées qui ont du mal à compter sur de l'aide.

Ne soyez pas trop gêné. Même si vous êtes reçu détaché ou invité à être bref et à partir, alors au moins votre comportement sera correct.

Pourtant, la plupart des personnes en deuil ont besoin et attendent des visiteurs et des appels. Si vous êtes proche d'eux, appelez dès que vous entendez parler du chagrin. S'ils ne sont pas très proches, l'arrivée ou l'appel dans les trois premiers jours après les funérailles sera plus formel.

Dans une semaine au maximum, il est d'usage de présenter les condoléances des employés du travail, et si vous postulez encore plus tard, préparez une courte excuse (vous ne saviez pas, vous étiez dans un autre pays, etc.).

Ce qu'il ne faut pas dire

Comment exprimer ses condoléances à l'occasion d'un décès avec sincérité et tact

Les phrases usées avec lesquelles vous pouvez vous en tirer si un ami a juste un autre problème, ne conviennent absolument pas pendant la période de deuil du défunt.

Pour éviter de blesser les endeuillés, les erreurs courantes doivent être évitées:

Comment exprimer ses condoléances à l'occasion d'un décès avec sincérité et tact
  1. N'appelez pas Ne pleurez pas , Calmez-vous , Arrêtez de pleurer . Une personne ne doit pas se sentir coupable de son chagrin. Sinon, il pensera simplement que vous n'avez pas apprécié son chagrin et que vous ne voulez pas le voir en larmes et en tristesse.
  2. Ne vous consolez pas avec des mots comme Pensez à vous , Vous n'êtes pas encore mort , Vous trouverez autre , Vous avez encore des enfants . De telles phrases dévalorisent également la perte, privant le défunt du droit de pleurer. Considérez le fait que même si la veuve réussit à se remarier, ce n'est pas le moment de penser à remplacer son conjoint décédé. Même s'il n'était pas exemplaire, cela n'a pas d'importance.
  3. Ne jugez pas le défunt avec les prétendues consolations du type Il ne doit pas boire / fumer / aller à l’opération , Nous avons estimé que cela finirait mal , Les bourreaux de travail s'épuisent rapidement ou Les accros ont toujours une triste fin . La réaction à vos paroles sera une colère juste, car la mort efface toutes les erreurs du défunt. La mort peut être le résultat de ses addictions, mais c'est toujours un châtiment trop lourd, dont il fait maintenant mal aux proches du défunt. Ils n'ont pas de temps pour vos consolations et vos condamnations.
  4. Ne mentez pas en disant que vous savez comment est la personne en deuil maintenant. Même si vous avez subi une perte à un moment donné, il est correct d'en parler à ceux qui ont déjà traversé toutes les étapes de la tristesse. Avec ces mots, vous pouvez essayer de vous rapprocher d'un étranger pour inspirer plus de confiance, disent-ils, vous êtes unis par un chagrin commun. Mais juste après les funérailles, il est impossible de parler de votre chagrin similaire - pour les endeuillés, c'est toujours une expérience non vécue, et de telles consolations ne font qu'agacer.
  5. La phrase Il y a ceux qui sont encore plus durs maintenant est tout simplement meurtrière pour les orphelins, les veufs et les veuves, pour ceux qui ont perdu un ami ou un frère. La réaction habituelle à cela est: Cela ne me facilite pas la tâche! - tout à fait juste. Gardez cette phrase pour ceux qui se plaignent des problèmes, pour ainsi dire, sans connaître la vie. C'est inapproprié après les funérailles.

Enfin, même sans savoir comment exprimer correctement vos condoléances avec des mots, vous pouvez le faire avec le cœur - simplement par votre présence silencieuse. Lorsque des problèmes surviennent dans la maison, nous avons besoin les uns des autres même sans paroles. Ne laissez pas vos proches et vos connaissances seuls avec votre chagrin!

invocation Les condoléances

Post précédent Que sont les maillots de bain à franges et à qui conviennent-ils?
Prochain article Paralysie centrale des enfants: causes, symptômes, traitement