Installation d'une sonde urinaire (général) chez la femme

Cathétérisme chez les femmes: problèmes de vessie

Le cathétérisme vésical chez la femme est une procédure nécessaire dans certains cas pour la pathologie de cet organe. Le processus lui-même implique l'introduction d'un cathéter - un tube flexible en latex, en silicone ou en téflon, passant à travers l'urètre jusqu'à la vessie.

Cathétérisme chez les femmes: problèmes de vessie

Cette mesure est souvent nécessaire en période postopératoire chez les patients atteints de maladies gynécologiques ou urologiques. Le cathétérisme est effectué pour contrôler le volume d'urine excrété. Il favorise également la cicatrisation postopératoire des plaies.

Dans certains cas, la procédure est nécessaire pour le lavage en cas de saignement, l'administration de médicaments, la détection d'une obstruction, l'excrétion urinaire en présence de pathologies neurologiques (paralysie), l'incontinence ou la rétention urinaire en urologie maladies.

Contenu de l'article

Pourquoi avez-vous besoin d'un cathéter?

En urologie, des cathéters de différentes formes et tailles sont utilisés pour réaliser l'événement. L'appareil est sélectionné individuellement pour chaque patient. À la sortie, la sonde est connectée à un sac de drainage - un collecteur pour recueillir l'urine.

Le sac est fixé sur la jambe du patient afin qu'il puisse se déplacer librement et utiliser le collecteur tout au long de la journée. La nuit, ils utilisent des contenants plus grands qui sont suspendus au lit.

Indications pour la procédure:

  • L'urine de boursouflure doit être obtenue pour l'analyse;
  • Maladies inflammatoires de la vessie chez l'homme et la femme;
  • Rétention urinaire aiguë / chronique.

Prolapsus de la vessie chez la femme

Cette pathologie en médecine s'appelle une cystocèle et est observée avec un prolapsus vaginal. Souvent accompagné d'un prolapsus urétral.

La cystocèle peut survenir après une rupture périnéale lors de l'accouchement, avec un tissu pelvien insuffisant, une relaxation du diaphragme qui soutient les organes urogénitaux, avec une localisation non physiologique de l'utérus et son prolapsus ou prolapsus.

Dans ce cas, les parois du vagin commencent à faire saillie sous tension. À l'avenir, un morceau de tissu séparé peut tomber. L'incontinence survient en toussant ou en riant. Il y a une envie fréquente d'aller aux toilettes, mais il n'y a pas de selles complètes.

Guérircette maladie ne peut être que chirurgicale - les muscles du bassin sont renforcés, les organes et tissus abaissés sont fixés à leur place normale.

Oncologie

Le cancer de la vessie diagnostiqué chez la femme nécessite souvent également l'insertion d'un cathéter. Habituellement, cette maladie se développe dans le contexte des papillomes. Dans le même temps, une grande quantité de sang est présente dans l'urine, ce qui est assez facilement détectable même à l'œil nu.

Le cancer est souvent diagnostiqué chez les fumeurs, les personnes travaillant avec des colorants aniline, avec une inflammation chronique de la vessie, après radiothérapie, chez ceux qui n'urinent pas à la demande, avec l'utilisation d'édulcorants et d'un certain nombre de médicaments, en violation de la formation des organes pelviens. p>

Polypes

Cathétérisme chez les femmes: problèmes de vessie

Un polype de la vessie trouvé chez les femmes nécessite souvent un cathétérisme, car il interfère souvent avec l'écoulement de l'urine. Les polypes eux-mêmes sont de petites excroissances sur la membrane muqueuse qui se produisent dans la lumière d'un organe creux. Ces formations peuvent atteindre plusieurs centimètres.

Souvent, cette pathologie est détectée par cystoscopie ou échographie. Habituellement, les polypes ne sont pas caractérisés par des symptômes particuliers, mais dans certains cas, du sang apparaît dans l'urine.

Quant au traitement, les petites excroissances ne sont pas éliminées si elles n'interfèrent pas avec la miction. Cependant, dans le cas où les polypes aggravent le bien-être d'une personne, ils sont supprimés. Pour cela, un cystoscope spécial est utilisé et le patient est sous anesthésie générale. Mais il faut noter que cette opération n'est pas difficile.

En médecine, un polype est appelé forme de transition entre une tumeur bénigne et une tumeur maligne. Pour cette raison, il est nécessaire de procéder à des examens périodiques afin d'identifier les cellules malignes à temps.

Cystite

L'inflammation de la vessie (cystite) chez la femme est l'une des pathologies les plus courantes. Bien que la membrane muqueuse de l'organe ait des mécanismes de défense contre les infections. Un mode de vie sédentaire est particulièrement dangereux, car la congestion est constamment créée dans le petit bassin et, comme vous le savez, est optimale pour le développement de l'inflammation.

Le principal symptôme est une envie fréquente d'aller aux toilettes, mais une petite quantité d'urine est libérée. Dans les cas avancés, une personne peut visiter les toilettes tous les quarts d'heure. Dans ce cas, des douleurs sont observées, qui sont considérablement augmentées avec des lésions de la membrane muqueuse du cou de l'organe.

Les sensations douloureuses peuvent se propager à l'anus et à l'aine. Au stade initial de la maladie, une petite quantité de sang est présente dans l'urine. Parfois, la température augmente.

Des antibiotiques, des vitamines et des analgésiques, des bains de siège avec une décoction de camomille, des coussins chauffants sur le bas de l'abdomen sont utilisés pour traiter la maladie. Les procédures thermiques sont effectuées uniquement en l'absence de température élevée.

Pendant le traitement, les conserves, les cornichons, les épices et les marinades sont exclus de l'alimentation. Buvez beaucoup de liquides, mais s'il n'y a pas d'œdème. Habituellement, le stade aigu de la maladieexpédié sous 7 à 10 jours. Mais après la disparition des symptômes évidents, il est nécessaire de poursuivre le traitement pendant un certain temps, sinon l'inflammation se transformera en une forme chronique.

Le cathétérisme peut être temporaire ou permanent. Dans les deux cas, le patient doit suivre certaines règles et observer les mesures d'hygiène nécessaires pour prévenir les infections graves et assurer un écoulement constant de l'urine.

  • Buvez beaucoup d'eau - 3-4 litres par jour (jus, eau, infusions). Ceci est fait pour augmenter le volume d'urine et éviter les précipitations ou les caillots sanguins (en cas de saignement);
  • Lavage quotidien des organes génitaux avec du savon. Les femmes doivent effectuer la procédure de l'urètre à l'anus pour éviter l'infection. Vous devez vous laver après une selle;
  • La marche et d'autres mouvements impliquant des mouvements, des changements fréquents de position du corps favorisent l'écoulement de l'urine. Il est également recommandé de surélever la tête du lit plus haut;
  • Le sac de drainage doit toujours être en dessous du niveau de la vessie. De plus, il ne doit pas être sur le corps du patient lorsqu'il est allongé;
  • Le capteur doit être vidangé ou remplacé régulièrement. Ils le font avant qu'il ne soit complètement rempli - environ une fois toutes les 8 heures;
  • Manipulation avec un cathéter, un sac, etc. sont effectuées uniquement avec des mains propres. Ils doivent être lavés après avoir terminé ceux-ci;
  • Le cathéter doit être vérifié périodiquement. Il peut être bouché, tordu. Le sac se détache parfois de la sonde;
  • Évitez de couper les mouvements pour éviter d'accrocher le tube;
  • Il est nécessaire de renforcer le cathéter sur la cuisse avec un pansement afin qu'il ne bouge pas et n'endommage pas la membrane muqueuse;
  • Le cathétérisme ne doit pas causer d'inconfort au patient, ni interférer avec la conduite de la vie sociale et familiale;
  • Le plus souvent, il est déconseillé de changer la sonde fréquemment. Ceci n'est nécessaire que s'il est obstrué, infecté ou douloureux.

Ces recommandations sont générales. Dans chaque cas, l'urologue conseillera le patient, lui indiquera les mesures spécifiques adaptées à son état.

Bulle faible

Cette pathologie se fait souvent sentir pendant la saison froide et les femmes en souffrent pendant la ménopause, lorsque le corps subit des changements hormonaux. En conséquence, l'incontinence urinaire peut survenir en toussant, en soulevant des objets lourds, en riant, etc.

Cathétérisme chez les femmes: problèmes de vessie

Pour cette raison, il est recommandé de renforcer la vessie chez les femmes et les hommes, si la violation n'est pas causée par une pathologie grave. Cela nécessite de renforcer le sphincter, les muscles du bas-ventre et du plancher pelvien.

Par exemple, certains des exercices les plus efficaces sont la tension musculaire périnéale, les ciseaux , les flexions, les squats, etc. L'entraînement musculaire prendra beaucoup de temps, mais l'effet sera persistant.

Il convient de noter que l'obésité aggrave la situation, car les kilos en trop exercent une pression sur la cavité abdominale. Mieux vaut abandonnerconsommation d'épices et d'épices - ils ont un effet diurétique et irritant.

Soyez en bonne santé, prenez soin de vous et n'oubliez pas - une visite chez le médecin en temps opportun vous évitera beaucoup de problèmes!

Atelier IFSI Foch - La pose d'une sonde vésicale.

Post précédent Est-il possible de manger de la pastèque avec le diabète sucré de types 1 et 2: recommandations des nutritionnistes
Prochain article Cuisine Feng Shui: règles, conseils de conception